share on:

Tout le monde connaît la condensation sur la fenêtre. Après tout, la condensation de l’humidité sur les surfaces de verre froides est un processus tout à fait naturel. Mais trop de condensation sur les vitres peut entraîner à long terme la croissance de moisissures dans la maison. Nous vous montrerons comment contrecarrer et empêcher la condensation.


Fenêtre de condensation : gouttes sur la fenêtre

Qu’est-ce que la condensation et pourquoi les fenêtres s’embuent-elles ?

Lorsque l’eau se réchauffe, une partie de l’eau change d’état physique et devient de la vapeur d’eau. Ce sont de minuscules molécules d’eau qui flottent dans l’air. L’air chaud en particulier peut absorber bon nombre de ces molécules d’eau. Si la vapeur d’eau frappe maintenant des surfaces froides, l’air se refroidit et l’eau se condense. Cela signifie qu’il revient à son état liquide d’origine.

Ce soi-disant condensat apparaît sur les vitres de la salle de bain, surtout en hiver après avoir pris une douche. Incidemment, vous pouvez également comprendre cet effet si vous respirez sur un miroir. Les surfaces vitrées lisses s’embuent particulièrement souvent, car l’extérieur de la fenêtre entre en contact direct avec l’air extérieur plus froid.

Que peut indiquer la condensation sur la fenêtre ?

Lorsque de la condensation se forme sur la fenêtre, il ne s’agit initialement que d’air refroidi qui contient de nombreuses molécules d’eau. Si plus de condensation s’accumule sur les surfaces des fenêtres, cela peut également indiquer ce qui suit.

  1. La température ambiante est nettement supérieure à la température extérieure. Ce scénario est particulièrement courant en hiver. Par exemple, si la température ambiante est d’environ 22°C grâce au chauffage et que la température extérieure est inférieure à zéro, la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur est particulièrement élevée. Les surfaces de la fenêtre sont très cool dans ce cas. Si vous prenez ensuite une douche dans la salle de bain, les vitres s’embueront rapidement.

  2. Si de la condensation se forme sur la fenêtre, cela peut indiquer une ventilation insuffisante. Vous connaissez cet effet des serres, par exemple. Cependant, une humidité élevée y est souhaitée. Si de la condensation se forme sur les vitres des pièces à vivre, cela peut être dû à un apport d’air frais insuffisant.

  3. La condensation se produit toujours dans les pièces situées dans les endroits les plus froids. Si vous avez des fenêtres très anciennes et mal isolées, la condensation s’installe généralement toujours entre la fenêtre et le cadre. La raison est simple : la fuite permet à la chaleur de s’échapper plus rapidement. L’air chaud transporte beaucoup d’humidité, qui se condense ensuite immédiatement aux points de fuite.

Lire aussi  Chauffage hybride : une technologie avec des avantages et des inconvénients