share on:

Aussi appelé parieur professionnel, le pronostiqueur est une personne qui gagne de l’argent en faisant des paris en ligne. Pour lui, les plateformes de paris sportifs constituent un terrain de jeux exceptionnel. Cependant, le meilleur pronostiqueur ne gagne pas toujours systématiquement. Il arrive aussi qu’il perde l’argent qu’il a misé. En revanche, ce qui fait sa particularité, c’est qu’il gère au mieux son argent et arrive à limiter ou à maîtriser ses pertes. Si vous avez envie de devenir le meilleur pronostiqueur professionnel afin de gagner un maximum d’argent, ces conseils vous seront bien utiles.

Définir votre sport de prédilection pour être un meilleur pronostiqueur

Tout parieur professionnel à succès a dû choisir un sport de prédilection. Vous devez donc sélectionner le domaine dans lequel vous souhaitez faire vos paris sportifs. Vous ne pouvez pas exceller dans les paris sur les matchs de basket et ceux sur le football. En réalité, ceux qui se considèrent comme des spécialistes de plusieurs disciplines ne les maîtrisent que très peu. Pour être le meilleur pronostiqueur, définissez donc avant tout le sport que vous maîtrisez et comprenez le mieux. Plus vous avez une connaissance de ce sport et plus vous avez de chances de réussir vos paris et de gagner plus d’argent.

Cependant, il est bien possible de travailler avec deux ou plusieurs sports que vous semblez bien comprendre. Dans ce cas, il est fortement recommandé de réduire le nombre de fois que vous faites vos paris sur les sports « secondaires ». Par exemple, il se peut que vous aimiez parier sur le football (de préférence), le rugby et les courses hippiques. Le meilleur pronostiqueur miserait beaucoup plus sur le football et réduirait le nombre d’hippodromes et de matchs de rugby. Si vous faites ainsi, vous aurez plus de chances de gagner vos paris.

Identifier les matchs, les ligues et les marchés du sport pour vos pronos

Bien évidemment, il ne suffit pas de choisir un sport de prédilection pour espérer réussir vos pronostics. Si votre but est de devenir le meilleur pronostiqueur, vous devez aussi penser à définir les ligues ainsi que les compétitions sur lesquelles vous allez travailler. Cette règle n’est toutefois pas toujours utile, car certains pronostiqueurs sont parvenus à beaucoup gagner avec plusieurs compétitions et ligues. En revanche, cette option peut être accablante et demande beaucoup d’efforts de la part du pronostiqueur pour être à jour. Ainsi, pour être véritablement efficace, concentrez-vous simplement sur les compétitions d’un pays et évitez les concours et ligues de plusieurs pays à la fois. Sachez cependant que vous n’aurez pas toujours le choix si vous travaillez avec un investisseur. Idéalement, ce type de collaboration est à fuir.

Définir la valeur des pronostics

Dans le milieu des paris sportifs, la norme veut que le pronostiqueur définisse la valeur des chances avec lesquelles il va travailler. Si vous avez sélectionné votre sport de prédilection et la ligue idéale, vous allez devoir vous fixer une moyenne de cotes avec laquelle vous allez fonctionner. Dans certains sports, la norme moyenne est connue à l’avance. En football par exemple, les pronostiqueurs professionnels s’accordent sur le fait que la cote minimum requise est 1,80.

Lire aussi  Qu'est-ce qu'une assurance habitation multirisques ?

Vous pouvez sans doute faire des bénéfices intéressants avec des cotes plus faibles, mais le minimum doit être 1,70. En dessous de cette valeur, vous pourriez rapidement faire faillite. Si vous souhaitez travailler avec un investisseur, il faudra revoir à la hausse les cotes avec lesquelles vous allez faire vos paris. Pour un sport comme le football, il y a pratiquement toujours une troisième option de cravate. Une cote supérieure à 1,9 est nécessaire dans la majorité des cas.

Pour les autres sports, le meilleur pronostiqueur peut travailler avec n’importe quelle cote, pourvu qu’elle soit supérieure à 1,70. Il doit aussi être prouvé qu’à long terme, le pari sera rentable. Par exemple, pour les courses de chevaux, la valeur minimale de la cote est très variable. Elle dépend entre autres du marché et de la ligue. L’écart minimum est de 2 sur le marché du podium tandis que sur celui de la victoire et de l’E/W, il est de 4. En revanche, la moyenne devrait être largement plus élevée. Si vous prenez l’habitude de faire des mises avec des cotes faibles, vous aurez du mal à vous sortir d’une mauvaise passe. Par ailleurs, vous courrez aussi le risque de perdre beaucoup d’argent.

Élaborer un plan de gestion et la stratégie de la banque pour devenir le meilleur pronostiqueur

La plupart des pronostiqueurs ont leurs propres manières de faire les paris. Il y a plusieurs façons de définir une gestion ainsi que la stratégie de la banque. Quelle que soit la manière que vous aurez choisie, il est important de suivre une logique mathématique. Dans le cas où vous auriez une banque de 24 unités, vous ne serez pas en mesure de risquer 5 unités sur chaque pari. Vous devez donc faire attention à la manière dont vous répartissez les unités.

Le meilleur pronostiqueur considère toujours ses mises comme un véritable investissement. Si dans sa banque, il a 300 000 €, il l’investit astucieusement sur une période déterminée. Ensuite, il choisit ses paris avec soin et choisit de bonnes cotes pour chaque pari à faire. En procédant de la sorte, sa banque peut augmenter facilement son capital, car les chances de gagner sont plus grandes.

Comme tout parieur, le meilleur pronostiqueur se pose aussi une question : comment savoir le nombre d’unités à parier ? La réponse à cette question dépend en réalité de la somme disponible dans la banque. Cela dépend aussi de la variance. C’est pour cela que pour savoir le nombre d’unités à parier, il faut absolument tout tester et enregistrer. Ensuite, vous devez évaluer chaque unité afin de déterminer la meilleure stratégie. Un bon plan est quasi indispensable. Certains pronostiqueurs augmentent leur mise quand ils sont dans une mauvaise passe, tandis que d’autres choisissent de la réduire ou de ne plus parier. Si vous choisissez d’augmenter votre mise, faites-le avec prudence. Cela exige un contrôle plus rigoureux de la stratégie et de vos émotions.

Définir une méthode d’étude et la manière de l’appliquer pour être le meilleur pronostiqueur

Devenir le meilleur pronostiqueur n’est pas du tout un exercice facile. Vous l’auriez sûrement constaté si vous avez déjà eu à faire quelques paris non gagnants. Pour ce faire, vous devez apprendre à tracer des lignes bizarres. Toutefois, savoir tracer des lignes bizarres ne suffit pas. Vous devez le faire immédiatement après que le match précédent soit fini. Cela vous permettra de comparer ensuite vos cotes avec celles qui sont sur le marché pour la mise suivante.

Lire aussi  MEILLEURES PIZZA À BREST, OU LES TROUVER ?

Le meilleur pronostiqueur doit également définir une méthode d’étude qu’il applique chaque fois qu’il doit faire des mises. En résumé, il s’agit de définir une équation mathématique efficace pour gagner ses paris. Vous devez aussi savoir que certains parieurs sont sur le marché depuis très longtemps et n’ont pas forcément besoin d’une calculatrice. Ces joueurs connaissent par expérience la valeur exacte des cotes qui seront disponibles sur le marché et peuvent rapidement faire des ajustements. Si vous n’avez pas une grande expérience, ce n’est pas grave, appliquez simplement votre méthode mathématique et vous pourriez devenir le meilleur pronostiqueur.

Pour les paris dans le football, vous pouvez facilement calculer des lignes impaires dans votre esprit. Par contre, pour les courses hippiques, ce n’est pas simple. Vous ne serez pas capable de faire des calculs rapides dans votre esprit, car les tracés de lignes impaires sont plus complexes. Il y a aussi plusieurs variations, ce qui fait que vous serez constamment à la recherche de schémas. Par exemple, les conditions sont différentes d’un hippodrome à un autre et il y a plusieurs chevaux pour chaque course. Dans une situation pareille, une formule mathématique s’avère nécessaire.

Un pronostiqueur enregistre ses comptes.

L’enregistrement de vos numéros est très important. En effet, les informateurs ont toujours besoin des numéros enregistrés pour paraître crédibles. Les cotes sont vérifiées sur des sites internet et non sur des feuilles de calcul Excel. Les investisseurs ont tendance à vérifier si les cotes de leurs futurs parieurs sont vérifiées. Certains parieurs peu professionnels ont utilisé dans un passé récent le réseau social Facebook pour vendre des pronostics. Malheureusement, cette pratique n’est pas bonne et les numéros de ces pronostiqueurs ne sont souvent pas enregistrés. Si vous voulez être le meilleur pronostiqueur, mettez toujours vos numéros à disposition sur des plateformes d’accès public qui sont régularisées. Sur ces sites, les cotes peuvent facilement être vérifiées par tout le monde (investisseurs y compris) et aucune manipulation n’est possible.

L’enregistrement de vos numéros a plusieurs avantages. Vous pouvez par exemple facilement être repéré et recruté par un investisseur, un site ou encore un client particulier. Par ailleurs, sachez que même le meilleur pronostiqueur pose toujours des questions à un collègue ou un ami s’il a des doutes. Le marché des paris sportifs est à la fois complexe et vicieux. Chaque jour, vous devrez apprendre de nouvelles choses, même si vous avez une grande expérience dans le domaine. En effet, il y a toujours quelque chose que vous ne connaissez pas et qui peut devenir un obstacle pour vous. De plus, une mauvaise décision prise aujourd’hui peut avoir des conséquences désavantageuses sur le long terme. Pour ne pas prendre de mauvaises décisions, posez des questions et apprenez à bien gérer le stress et autre type de tensions psychologiques.

En conclusion, sachez que le bookmaker sérieux et professionnel a toujours une parfaite maîtrise des paris sportifs. Cependant, ce qui fait qu’il devient le meilleur pronostiqueur, c’est qu’il développe et adopte sa propre stratégie de mise. Il faut aussi savoir qu’en la matière, l’expérience s’acquiert en s’exerçant. Sachez par ailleurs qu’il se peut que vous perdiez beaucoup avant de devenir le meilleur pronostiqueur.