share on:

Le chauffage hybride est particulièrement apprécié dans les nouveaux immeubles d’habitation et pour la rénovation de bâtiments existants. Pour de nombreux constructeurs et rénovateurs, il s’agit d’une option attrayante pour une production de chaleur efficace, flexible et respectueuse de l’environnement. Le chauffage hybride n’est pas une technologie distincte, mais une combinaison de plusieurs technologies de chauffage. Une combinaison de sources d’énergie conventionnelles et renouvelables est souvent choisie afin de répondre aux exigences légales d’intégration des énergies renouvelables d’une part et d’assurer un haut niveau de sécurité d’approvisionnement d’autre part.


Chauffage hybride : maison

L’un des représentants les plus éminents du chauffage hybride est la combinaison économe en énergie d’une pompe à chaleur écologique et d’un chauffage conventionnel au gaz ou au mazout. Avec cette variante, l’utilisateur obtient une grande partie de l’énergie thermique requise de l’environnement via la pompe à chaleur.

Dans notre article technique, nous abordons la structure d’un système de chauffage hybride, expliquons les différentes variantes et utilisons un exemple pratique pour expliquer son fonctionnement. De plus, nous parlerons de l’importance des sources d’énergie, comparerons les avantages et les inconvénients et vous expliquerons pour qui un système de chauffage hybride est particulièrement adapté.

La construction d’un système de chauffage hybride

Un chauffage hybride est un système de chauffage qui combine deux ou plusieurs technologies.

Un système de chauffage hybride est souvent complété par un réservoir de stockage tampon, qui stocke la chaleur générée par les deux technologies et l’injecte dans le système de chauffage du bâtiment en cas de besoin. Cette approche s’est avérée particulièrement efficace en combinaison avec des systèmes solaires thermiques : ici, la génération de chaleur variable par les capteurs solaires peut être compensée en stockant temporairement l’eau chauffée par le soleil et en la rendant à nouveau disponible dans les phases où le soleil est faible.


Chauffage hybride : Fonctionnement hybride parallèle bivalent Graphique
Le fonctionnement hybride est plus logique lorsque les températures extérieures sont inférieures à zéro. A partir d’une température extérieure de 0°C, la pompe à chaleur peut être utilisée seule.

Lors de la conception d’un ballon tampon, il est important de s’assurer que les dimensions sont adaptées aux besoins. Le ballon de stockage doit être dimensionné de manière à permettre une interaction optimale entre les deux technologies de chauffage. L’homme du métier est capable de calculer précisément la taille de mémoire tampon nécessaire.

Les variantes d’un système de chauffage hybride

Au cours des dernières années, de plus en plus de variantes de systèmes de chauffage hybrides se sont imposées sur le marché. Les constructeurs peuvent désormais choisir entre différentes combinaisons s’ils souhaitent équiper leur bâtiment d’un chauffage hybride.

Mais dans la plupart des cas, les bâtiments existants peuvent également être équipés de systèmes de chauffage hybrides : la mise à niveau de pompes à chaleur ou de capteurs solaires est une option populaire pour réduire les coûts énergétiques et améliorer le bilan environnemental.

Les combinaisons de chauffage comprennent les chauffages hybrides suivants :

  • Chauffage au gaz avec pompe à chaleur
  • Chauffage au gaz avec pompe à chaleur et système photovoltaïque
  • Chauffage fioul ou gaz avec solaire thermique
  • Pompe à chaleur avec chauffage au bois
  • Chauffage au fioul ou au gaz avec chauffage au bois
  • Chauffage au fioul ou au gaz avec chauffage par pile à combustible

En raison de ses avantages considérables, la variante d’une chaudière à condensation à gaz avec pompe à chaleur est particulièrement appréciée. Cette combinaison montre ses atouts en particulier dans les immeubles d’appartements nouvellement construits. Les systèmes hybrides utilisent généralement des pompes à chaleur air/eau dans une conception split ou monobloc.

Lors du choix de l’une des variantes énumérées ci-dessus, des aspects tels que la maturité technique de la technologie, l’efficacité de la production de chaleur et les coûts d’acquisition, d’installation et d’exploitation jouent un rôle. Alors que le chauffage au fioul et au gaz avec la technologie à condensation et les pompes à chaleur sont déjà répandus, le chauffage à pile à combustible tend à se créer une niche et n’est pas répandu en raison des coûts d’acquisition élevés et du manque de rentabilité.

Modes de fonctionnement d’un système de chauffage hybride

Selon le type de chauffage hybride, différents modes de fonctionnement sont utilisés afin d’assurer la sécurité d’approvisionnement dans le bâtiment d’une part et d’autre part d’assurer le mode de travail le plus économique et le plus efficace. Les experts distinguent surtout les trois modes de fonctionnement « bivalent-alternatif », « bivalent-parallèle » et « bivalent-partiellement parallèle ».

Dans ce qui suit, nous expliquons les trois modes de fonctionnement à l’aide de l’exemple de l’association d’une pompe à chaleur air/eau et d’une chaudière gaz à condensation.

Fonctionnement alternatif bivalent

Si un seul des deux générateurs de chaleur fonctionne à la fois, on parle dans le jargon technique de fonctionnement bivalent-alternatif. Ce mode de fonctionnement est idéal, par exemple, pour les systèmes de chauffage avec des températures de départ et de retour élevées.

Lire aussi  Les radiateurs infrarouges l'emportent-ils sur les inconvénients ou les avantages ?