share on:

La peur est quelque chose de tout à fait normal, elle nous protège contre les dangers, seulement, quand ces peurs sont exagérées et non expliquées, elles deviennent un trouble anxieux qu’on appelle une phobie. Nous en avons plusieurs, des plus simples comme la peur du clown, la peur des poupées, la peur de la jalousie jusqu’au plus graves et invalidantes comme la phobie sociale !

L’anthropophobie est un trouble anxieux où la personne atteinte évite la communication avec les gens et leur compagnie. Comment reconnaître ces personnes, comment vivent-elles au quotidien et quels sont les symptômes de cette phobie ? C’est ce que nous allons voir ensemble et bien plus.

Les causes de l’anthropophobie

Avant de parler des causes, il faut savoir que l’anthropophobie n’est pas la même qu’une phobie sociale. Celle ci comprend un large éventail où la personne a une peur dans une situation quelconque comme la peur de parler en public, la peur de manger devant les gens…

L’anthropophobie est une peur d’autrui quelle que soit la situation où l’anthropophobe rencontre une personne ou un groupe de personnes. Jusqu’à aujourd’hui, les véritables causes sont encore méconnues, mais les psychologues disent que ça peut être du a un traumatisme qui s’est produit pendant l’enfance comme un excès de punitions, des intimidations à répétition devant les gens, une déception, un traumatisme émotionnel, des conditions familiales défavorables ou encore l’harcèlement.

Avec le temps, ces enfants auront tendance à se retirer et éviter les groupements. Il y a également les facteurs génétiques qui entrent en jeu. Les antécédents neurologiques ou mentaux peuvent également être une cause d’apparition de cette phobie. Ceux qui souffrent de paranoïa, de schizophrénie et de troubles bipolaires sont plus susceptibles de développer cette phobie. Pour beaucoup de personnes atteintes, les causes ne sont pas évidentes.

Lire aussi  Comment aider un bébé qui ne dort pas ?

Quels sont les symptômes de l’anthropophobie ?

Pour diagnostiquer une anthropophobie, il est important de connaître les symptômes. Les symptômes peuvent être similaires à d’autres phobies, mais parfois exagérés.

  • Sentir une grande gêne avec les gens, transpiration et tremblement ;
  • des difficultés à respirer convenablement et une rougeur exagérée ;
  • la peur de se regarder et éviter tout contact visuel avec autrui ;
  • la peur de se promener dans les rues, de faire les magasins ou simplement d’aller magner dans un restaurant ;
  • des palpitations cardiaques, des bouffées de chaleur ou encore de la suffocation ;
  • l’anxiété anticipative comme une insomnie la veille d’un rendez-vous ou des problèmes d’estomac, une envie de vomir, des maux de tête, une crise d’angoisse.

L’anthropophobie peut être spécifique à certaines personnes, comme la peur des petits enfants seulement ou des personnes âgées, des chauves, des barbus. Mais en général, l’anthropophobie est une peur de toutes les personnes.

Le traitement de l’anthropophobie

Pour traiter une anthropophobie, il n’est pas nécessaire de connaître la cause, c’est encore mieux si l’on trouve une étiologie, mais ça n’empêche pas de traiter cette phobie. Et comme toutes les autres phobies, l’anthropophobie présente différentes méthodes de traitement. Si la phobie est à ses débuts, le traitement consistera à faire quelques séances de thérapie durant laquelle le thérapeute vous aidera à remplacer vos idées négatives et toutes vos peurs et imaginations en idées positives.

Une formation comportementale est fortement conseillée, comme la désensibilisation systématique. Des déclencheurs de plus en plus fort sont utilisés. Si la phobie est à un stade avancé, d’autres méthodes seront adoptées. Le traitement nécessitera plusieurs séances, mais avec le travail et la volonté de changer les choses.

  • Les approches cognitivo- comportementales comme l’hypnose ;
  • l’EMDR dans le cas où la personne connaît la cause de sa phobie ;
  • si la personne ignore l’étiologie de sa maladie, la psychanalyse peut éventuellement l’aider.
Lire aussi  Pourquoi consulter une gynécologue ?

L’EMDR est un traitement qui désensibilise avec un mouvement oculaire. Cette méthode va stimuler un mécanisme neuropsychologique présent chez chacun de nous qui est complexe. Cette méthode aura but de retraiter les situations traumatisantes vécues afin d’aider les personnes anthropophobes.

La programmation neurolinguistique quant à elle va aider les personnes à avoir une autre perception des choses qui les entourent pour les aider à intégrer la communauté et changer leurs comportements initiaux face à des situations.

Des anthropophobes célèbres

Il y a plusieurs anthropophobes célèbres, voici quelques-uns :

  • Christopher Lee qui a joué le rôle de Dracula ;
  • Sébastien-Roch-Nicolas de Chamfort, c’est un philosophe ;
  • le chanteur Robbie Williams ;
  • l’écrivain Jules Renard ;
  • Howard Phillips Lovecraft un écrivain américain.